Types de blessures

Les blessures habituelles <br> et ce qu'il faut faire en cas d'urgence

Vous êtes-vous tordu la cheville en faisant votre jogging ou votre dernier tour en rollerblades s’est-il soldé par des meurtrissures? Ce n’est vraiment pas de chance!

  • RestRepos: immobilisez le membre blessé pour éviter que la blessure ne s’aggrave.
  • IceGlace: réfrigérez immédiatement pendant 15 à 20 minutes, cela apaise la douleur et limite l’enflure. Attention aux risques d’engelures!
  • Compression un bandage compressif limite l’épanchement de sang et de lymphe dans les tissus environnants. Attention: ne bandez pas trop serré!
  • ElevationÉlévation: surélevez le membre blessé par rapport au cœur. La blessure a besoin de temps et de calme pour guérir. 

 

En raison de la complexité de l’appareil locomoteur et de nombreuses possibilités de le mettre à l’épreuve, l’activité sportive peut être à l’origine de blessures très diverses.

Contusion

La contusion est due à un coup ou un choc avec un objet contondant sans lésion majeure de la peau. La contusion musculaire consiste en un écrasement des fibres musculaires avec rupture de petits vaisseaux sanguins. C’est ainsi que se forme un hématome et un œdème à l’endroit concerné par le choc. Particulièrement douloureuse est la contusion sur la partie externe de la cuisse, appelée «béquille».

Symptômes

  • Douleur à l’étirement et à la contraction
  • Mouvements douloureux et réduction de la fonction
  • Hématome / Œdème 
  • Localement sensibilité à la pression
     

Que faire?

Appliquer la règle RICE (Repos-Glace-Compression-Élévation).

Quand consulter?

La consultation s’impose en l’absence d’amélioration dans les 24 heures.

Reprise de l'entraînement

Reprise progressive, début de l’entraînement après disparition des douleurs,
notamment lors de la mise en tension et de l’étirement du muscle.


Déchirure musculaire

Élongation d’un muscle entraînant des microdéchirures des fibres musculaires. Fréquent dans les sports tels que le football ou le hockey sur glace Si la force exercée sur le muscle est supérieure à la force du muscle, une déchirure de plusieurs fibres musculaires, voire une rupture du muscle peut se produire.

Symptômes

  • Douleur brutale dans le muscle concerné
  • Douleur à l’extension et à la contraction
  • Mouvements douloureux et réduction de la fonction
  • Éventuellement un hématome
     

Que faire?

  • Refroidir pendant environ 20 minutes et répéter le procédé jusqu’à 3-4 fois
  • Commencer par de légers exercices d’étirement pour faciliter la régénération du muscle
    ou par un traitement de kinésithérapie
  • PAS de message
     

Quand consulter?

La consultation s’impose en l’absence d’amélioration dans les 2 -3 jours.

Reprise de l’entraînement

Début de l’entraînement env. 1-2 semaines après la contusion
lorsque la contraction et l’étirement indolores sont possibles.


Entorse

En règle générale, elle est due à une mobilisation excessive d’une articulation. Les ligaments sont sollicités au-delà de la normale. Ils sont distendus et peuvent même se déchirer partiellement. Les déchirures du ligament de la cheville font partie des blessures sportives les plus fréquentes.

Symptômes

Une douleur vive à l’articulation, œdème / hématome, réduction de la mobilité, impossibilité de mettre en charge l’articulation.

Que faire?

Appliquer la règle RICE (Repos-Glace-Compression-Élévation).

Commencer dès que possible un traitement de kinésithérapie.

Selon la gravité de l’entorse, il est indispensable d’immobiliser la partie concernée avec une bande de taping,
une attèle ou une chaussure de stabilisation.

Quand consulter?

Immédiatement en cas d'impossibilité de mettre en charge l’articulation.

Reprise de l’entraînement

Seulement une fois la mobilité recouvrée.  Selon le degré de gravité de l’entorse,
la rééducation peut aller de 4 à 8 semaines.


Inflammation de tendons (épicondylite)

L'inflammation des tendons appelée «Tennis elbow» ou tendinite du coude est probablement la plus fréquente. Dans la plupart de cas, les tendinites sont dues à une sollicitation excessive, mais elles peuvent aussi être provoquées par des phénomènes dégénératifs.

Symptômes

  • Douleurs au moindre mouvement
  • Douleurs au toucher
  • Œdème / sensation de chaleur
  • Crissement audible ou sensible
     

Que faire?

Appliquer la règle RICE (Repos-Glace-Compression-Élévation).

Traitement par la chaleur ensuite.

Quand consulter?

Les symptômes d’une tendinite n’étant perçus en règle générale que tardivement,
une consultation s’impose dès que les douleurs s’aggravent notablement.

Reprise de l’entraînement

Mise en charge progressive, début de l’entraînement par des exercices d’étirement spécifiques. 
Les tendons étant nettement moins bien vascularisés, les blessures guérissent beaucoup plus lentement.


Rupture des ligaments

La rupture des ligaments désigne une rupture intégrale ou partielle des ligaments d’une articulation. Une rupture peut concerner plusieurs ligaments simultanément. La rupture du ligament est causé par une sollicitation excessive, par exemple par un mouvement de flexion exagéré pendant la course.

Symptômes

  • Douleur aiguë
  • Œdème important et survenant rapidement
  • Hématome / sensation de chaleur
  • Mise en charge impossible
     

Que faire?

Appliquer la règle PGCS (Repos-Glace-Compression-Élévation).

Quand consulter?

Immédiatement!

Reprise de l’entraînement

Mise en charge lente, début d’entraînement seulement après la guérison intégrale, au plutôt 6 semaines après.


Déchirure des fibres musculaires

La déchirure musculaire est une lésion musculaire due à une distension. En règle générale, elle est causée par un échauffement insuffisant ou inadapté et par manque de coordination dans les mouvements. Elle concerne le plus souvent la cuisse ou le mollet.

Symptômes

  • Forte douleur tel un coup de poignard
  • Perte de force musculaire
  • Mobilité réduite
  • Hématome ou formation d’un creux, généralement en cas de rupture musculaire totale
     

Que faire?

Appliquer la règle RICE (Repos-Glace-Compression-Élévation).

Procéder aussi rapidement que possible. Chaque minute compte.

Quand consulter?

Immédiatement pour permettre la prise de mesures adéquates et éviter des atteintes plus graves.

Reprise de l’entraînement

Mise en charge progressive, la plénitude de la fonction musculaire n’étant possible qu’après trois à six semaines seulement.